Ottavio CELESTNO

WWW WOOD WIDE WEB

e-ma(r)ges

du 5 a7 27 septembre

Cette exposition en deux volets propose d’une part des photos de la série Foreste # et de l’autre des travaux de la série Map #.

Foreste # n’est en rien un travail photographique descriptif mais une recherche basée sur la vision pythagoricienne d’un univers où tout est nombre et structure. Ainsi, utilisant  la technique photographique de la superposition l’artiste transforme la forêt réelle en une forêt imaginaire, dense, impénétrable, mystérieuse et traque la magie et les mystères de l’équilibre parfait du cosmos.

Map  # est une aventure cartographique d’un nouveau style…  intéressé par les recherches du Professeur S. Mancuso[1]Ottavio Celestino initie un travail sur les voies souterraines de la communication et la transmission des connaissances. Selon S. Mancuso Les arbres pourraient nous sembler des êtres solitaires, mais la terre sous nos pieds raconte une autre histoire….

Map # propose une réflexion sur les réseaux informatiques qui, semblables aux racines, travaillent et dessinent les sous sols dans le seul but de tisser du sens, des liens, de l’information, de la solidarité.

Solitaire(s) ou solidaire(s)[2]….

Catherine Tirelli

 

[1] Neurobiologiste et Professeur ordinaire d’ « Arboricoltura generale coltivazioni arboree al Dipartimento di Scienze delle Produzioni Agroalimentari e dell’Ambiente » DAGRI, Université de Florence»;  Directeur du « Laboratorio Internazionale di Neurobiologia Vegetale » LINV avec sièges à Florence et Kitakyushu, Japon.
Editeur entre autres de la revue « Plant Signalling and Behaviour ».

[2] Albert Camus, Jonas ou l’artiste au travail in L’Exil et le Royaume, Paris, Gallimard, 1957.

 

 

 

Maurizio SAVINI

DISEGNI PER LA QUARANTENA

du 5 août au 3 septembre 2020

 

L’œuvre d’art permet d’affronter le monde et de le comprendre.

Toujours subversif Maurizio Savini aime se jouer des standards de la représentation et créer une sorte de théâtre de l’absurde.

Il nous a ainsi habitués à des mises en scènes ubuesques, en gomme rose,  dans lesquelles objets, animaux, personnages grandeur nature, provoquent le spectateur le laissant perplexe, livré à lui-même, à ses paradoxes et incertitudes…

Le projet DISEGNI PER LA QUARANTENA n’échappe pas à cette ironie et impertinence.

L’incohérence du monde y est matérialisée en une suite de peintures sur papier, danses macabres, frénétiques et désordonnées, méditation tragique sur un monde chaotique et un être humain soudainement privé de toute velléité de fuite, enfermé, déchiré, livré à la folie, à la solitude.

L’espace créatif de Savini est infini, un univers sans fond, un univers toujours lucide et critique face au flux incessant d’images vides de sens…

L’artiste nous offre ici une mythologie désabusée et une réalité sans illusions, teintée cependant de quelques pointes de dérision.

 

Mars 2020, Rome en quarantaine.

Catherine Tirelli

 

MANIFESTAZIONE DI UN SOGNO.